tests et mesures

Publié le par OLIVIER

Il peut être intéressant de pratiquer des mesures sur
les cuiseurs solaires ne serait ce que pour en connaitre
l'efficacité . Avec un multimètre
numérique doté d'une sonde thermocouple K, on peut mesurer
des températures allant de -20°C  à +1050°C .
L'avantage de cet instrument est qu'il donne une appréciation
en temps réel de la montée en température du système
" faitout + aliments " . L' expérience montre, que la montée
en température de ce que l'on doit cuire dans le faitout s'opère en
4 phases .

- 1ere phase : adaptation ( en chaleur ) du faitout au cuiseur .
- 2eme phase : montée en température ( linéaire ) dans le faitout .
- 3eme phase : forte décroissance de cette montée en température
(épaule de la courbe) .
- 4eme phase : stagnation relative de la température .

Avec la sonde thermocouple K , on peut prendre la température
dans "l'enceinte" du faitout ou même au coeur de la nourriture
surtout s'il s'agit de viandes ou de poissons .

( Les valeurs mini et optimum pour une cuisson efficace seront précisées
dans la page "températures de cuisson").


c-PSV-M.JPG   


Le graphique 1 donne un représentation de l'expérience pour
une montée en température de 500 ml d'eau ( soit 500 g ) à la
date du 23/04/07 vers 13H30 pour la latitude de 45° 19'
avec le cuiseur PSV M .

Lorsque la courbe s'applanit, on arrive à un régime stationnaire :
la quantité d'énergie rentrant dans le faitout est égale à la quantité
d'energie due aux pertes thermiques ( sortant du pot ) ;
on peut limiter cette déperdition par l'adjonction d'un systéme
"à effet de serre", qui permet de gagner de précieux degrés ( 20°C  voire plus ) .
Pour les cuiseurs à panneaux , Barbara Kerr préconise le sac à four :
on enveloppe le faitout dans un sac en polypropylène fermé et étanche ;
son efficacité est certaine sauf qu'elle permet difficilement un "touillage"
des aliments, en effet on ferme le sac du début de la cuisson
jusqu'à la fin .

bagframe2.JPG
Exemple de cuisson avec un sac à four 
( source photo : 
http://bsa-troop34.org/Files/Solar_Ovens.pdf )

Roger Bernard à élaboré un système à effet de serre qui permet
toute manipulation dans le pot ( le couvercle restant accessible )
et qui de plus évite le phénomène
de condensation : il suffit de disposer  le pot d'origine dans un bol
en verre transparent légèrement plus grand avec un inserstice entre les
deux parois d'environ 1 à 2 cm ; 
le faitout est positionné sur le bol
en verre à l'aide d'un anneau en carton pour assurer une bonne étanchéité. 

Le modèle présenté sur la photo se nomme HotPot (TM) ; il est une marque déposée , fabriqué au Mexique et non diffusé en Europe à cette date .

HotPot-cooking-vessel.jpeg 
( source photo : http://en.wikipedia.org/wiki/Solar_cooker )

 

Publié dans tests

Commenter cet article

eric 05/07/2008 17:35

Bonjour,

Le HotPot fonctionne-t'il directement au soleil où bien faut-il le placer dans un cuiseur à panneaux ?

OLIVIER 07/07/2008 23:32


Le hot-pot est un système à effet de serre; il fonctionne
quelque soit la températute; je m'explique : prenez une voiture
en été ( meme en hiver ) mettez là au soleil ; au bout de
quelques heures ( 2 à 3), l'habitacle sera insupportable avec
des températures de l'ordre de 30 à 50°C ( pour un volume relativement
important ) . Le récipient d'un cuiseur solaire est "le bonhomme"
dans la voiture, le hot-pot représente toute la superficie
vitrée de la voiture, plus l'absorbsion des couleurs du métal
du véhicule .
Le phénomène d'effet de serre pour un cuiseur
quelqu'il soit, permet d'augmenter la température de plus de
20 à 30 °C dans le récipient . Sans effet de serre si l'on peut
espérer 80°C dans un faitout, un petit bol en pyrex en rajout
permettra d'atteindre plus de 100°C; bonne cuisson pour tant
d'aliments .
Le cuiseur à panneaux permet la réception d'un bon rayonnement
sur toute surface sombre pour le cuiseur; l'adjonction d'un bol
pour effet de serre n'est pas indispensable en été .
   


Géraldine 18/06/2008 20:26

Bonjour, merci pour cette astuce, je dispose de ce type de plat et mes enfants vont être ravis de tester le tout très rapidement...

La maman de Gaëlle, auteur du blog "je protège ma planète"...

sonja 28/04/2008 07:53

Voilà qui est ingénieux. Mais je suis amusant par le procédé, somme toute tellement simple, qu'il n'a aucune existance dans nos pays dit évolués... à la pointe de la technologie.
Je suis curieuse d'apprendre la suite. Le temps me manque puisque je dois sortir. Mais je reviendrais. Ce blog est une source de renseignements assez pertinents et très interessants. Je reviendrais dès que je le pourrais.
Merci de m'avoir permis de le connaitre
A un autre jour
Bonne journée
Sonia

cerise 14/05/2007 15:48

super ! merci pour l'info Olivier ;-)

cerise 14/05/2007 09:10

Roger Bernard : "la cuisson solaire facile". éd.jouvence (épuisé hélas) excellent petit livre en effet !
en le reparcourant, mon enquête sur ces fameux sacs de cuisson que je n'arrive pas à trouver, progresse un peu : c'est un sac en plastique résistant à la chaleur et vendu pour éviter es projections de graisse des volailles dans un four ordinaire.
c'est juste par curiosité, et pour voir si c'est réutilisable, car je me doute que ça n'est pas très écolo comme sac :-(
bravo pour ce blog solaire et à bientôt !

OLIVIER 14/05/2007 10:15

Bonjour Cerise ,Le petit livre de Roger Bernard à été réédité en 2006 ; il 's'appelle maintenant :La cuisson solaire pour débutants" ( 5,90 euros ) ; je l'ai acheté  sur le site Alapage.com .