Il y a matière à réflexion

Publié le par OLIVIER

Dans l'utilisation d'un cuiseur solaire quelqu'il soit, la réflexion du rayonnement solaire joue un rôle essentiel ; en effet si l'on installe un récipient cylindrique tout simplement au soleil ( sans réflecteurs ) on apercevra facilement qu'une demie partie du plat sera insolée et que l'autre partie restera à l'ombre, ce qui ne favorise ni un apport rayonnant uniforme, ni une montée en température conséquente . Les cuiseurs de type boite sont moins affectés par ce phénomène vu que leur caractéristique principal réside plus dans l'aspect "effet de serre" pour un réchauffement rationnel ; néanmoins un réflecteur ajusté au dessus de la boite avec un angle vertical que l'on règle en fonction de la hauteur du soleil, amplifie grandement la température interne du cuiseur . En ce qui concerne les cuiseurs de type "Mouchot" ( ou parabolique vertical ), la disposition des réflecteurs est primordiale pour assurer une agrégation parfaite du rayonnement sur le
contenant récepteur . Je laisserai de coté ici les cuiseurs de type parabolique qui par leur difficulté de réglage amène, certes des températures trés élevées, mais dont le point de focale reste trés restreint et ne favorise qu'une surface réduite en matière de réflexion .



Commenter cet article