Il y a matière à réflexion (2)

Publié le par OLIVIER


La réflexion du rayonnement solaire sur un plan vertical ou horizontal s'effectue par symétrie entre les rayons incidents ( provenant de la source , ici c'est le soleil ) et les rayons réfléchis ( qui repartent vers un destinataire , le récipient ) via la normale qui représente une ligne imaginaire perpendiculaire au plan ; le schéma ci-dessous donne l'exemple pour 3 configurations angulaires pour un plan vertical .

undefined

l'angle mentionné numériquement ici est fonction du plan vertical , l'angle représenté entre le rayon incident et la normale est égal à 90° - valeur ( pour l'exemple de gauche,  90° - 71,56 = 18,44° )

Ces 3 profils peuvent s'apparenter à trois hauteurs de soleil en fonction du point d'observation ( longitude et latitude du placement du cuiseur ) , du jour dans l'année et de l'heure du jour (*) .
L'apparence de surface et sa teinte utilisées sur ce plan conditionne le taux de réflexion ; une surface mate et sombre ne renverra que trés peu de rayons et de manière diffuse ( le reste étant absorbé ) , une matière claire et mate renverra beaucoup de rayons mais de façon diffuse ( voir figure ) et une matière claire et brillante réfléchira un maximum de rayons de façon spéculaire . 

undefined


(*) les calculs de positionnement du soleil en fonction d'un point d'observation terrestre seront développés dans l'article "calcul et mesure du rayonnement solaire" .


Commenter cet article