Les cuiseurs à panneaux n'aimeraient pas les nuages ?

Publié le par OLIVIER

On s'en serait douté ; mais l'expérience du 18 octobre ( test de montée en température du cuiseur Mouchot G II ) donne des informations pertinentes quant aux modifications météorologiques soudaines matérialisées par l'apparition de nuages consistents. Dans le précédent article, j'ai précisé que cet aléa météo n'était pas forcément un problème pour établir une cuisson, néanmoins tout est question de la "densité" des nuages mise en cause ; D'ailleurs, l'arrivée de ces nuages consistants ( encore faudrait'il en mesurer la consistance !!! ) n'a pas stopper le processus de montée en température jusqu'à 82 °C ce qui est remarquable en comparaison de tests réalisés en Aout 2007 avec un cuiseur Mouchot de 1m² de surface, où chaque arrivée de "petits voiles nuageux" stoppait net la progression et le plus souvent occasionnait une perte de température assez rapide et une remontée lente à  la disparition des ces voiles; dans le cas du cuiseur Mouchot G II, on arrive à garder un gain thermique ( quoique tout relatif puisque le plafonnement s'établit
à 82°C ) même en présence de nuages et c'est intéressant !

Je donne ci-dessous la configuration météo pour l'expérience du 18/10 :

- 0 à 1000 secondes    : soleil légèrement voilé

- 1000 à 4000 secondes : voile total ( avec disparité brève de ciel légèrement voilé )

La photo ci-dessous a été prise aux environ des 1000s de début de test, on remarquera la présence du disque solaire, et le coin de ciel presque bleu sur la gauche .





Aux vues de la configuration météo observée, j'ai établi deux calculs de tendance  décrits ci-dessous ;
Valeurs chiffrées :


graphique représentatif :



La tendance 1 est calculée à partir de la première période ( configuration météo de 0 à 1000 s )  . La tendance 2 correspond à la seconde période ( arrivée des nuages épais ).
La tendance 1' est une continuité de la tendance 1 ; elle représente les valeurs prédites et envisagées si le ciel ne s'était pas assombri .

Les deux  coefficients de détermination ( r² ) explicitent un fort rapprochement entre valeurs mesurées ( les points jaunes ) et les deux droites de tendance ( voir graphique ) .


Je me suis servi de ces deux segments de tendance pour évaluer la puissance de cuisson :


Pour rappel :

P = (m*c*( Tf -Ti )) / Dt 

P  : puissance ( en watt )

m : masse de l'eau ( en Kilogrammes )

c : chaleur massique de l'eau ( 4180 J/kg/K )

Tf : température finale ( en °C )

Ti : température initiale ( en °C )

Dt : différence de temps appréciée entre Ti et Tf ( durée en secondes)


Pour plus de détails, voir ici : http://cuisson-solaire.over-blog.fr/article-10449117.html



On peut remarquer un rapport de 54 % entre une configuration de voile léger et de voile accentué. Il sera intéressant de vérifier le calcul de puissance lors d'un ciel bleu pur et d'en établir des comparaisons .

Pour résumer, le cuiseur Mouchot G II serait une "bête" ( je le dis au conditionnel, car  d'autres tests sont à conduire ) , puisque capable de cuire vers les 80°C avec une  certaine "couverture nuageuse" . 





Les graphiques et tableaux présentés ci-dessus sont issus de l'utilisation du tableur EXCEL ( Microsoft ). Les calculs de tendance et coefficient de détermination (r²) ont été effectués par emploi de la fonction DROITEREG .

Publié dans tests

Commenter cet article

Chloé 21/09/2013 22:24

Bonjour ! Très beau site ! Je me suis posée une question... Lors de vos mesures publiées dans l'article "tests et mesures", la courbe de température tend vers un régime stationnaire. En voyant que
vos prévisions étaient une courbe linéaire, je me suis demandée si il n'y avait pas un moyen de calculer la valeur "finale" que prend la température du cuiseur aux moyens d'équations ? Car la
température ne peut augmenter indéfiniment...

misslaet 05/01/2009 08:48

…Hou là là tous ces chiffres… J'ai eu la chance de goûter les lentilles (très bonnes), mais le couscous et les sablés d'été, je suis épatée du résultat, j'en veux !!!
Super blog bien détaillé, complet; Bravo!

OLIVIER 06/01/2009 23:12


merci misslaet , cet été ce sera paella pour tous !


Véronique D 30/10/2008 18:20

Merci pour le commentaire! Et bravo pour votre site... Mon petit four solaire, c'est sûr, cette année, pas le top avec les nuages et la pluie... Mais il me sert surtout pour des cuissons non utilitaires (colle de peau, colle de riz, fabrication d'amoniaque, etc.), donc à faire dehors au grand air! Comme j'habite en appart, mais avec unjardin à 15 minutes de chez moi, j'ai la flemme d'emporter mon déjeuner à cuire ainsi, sauf pour épater des copains!