Le cuiseur Mouchot GII

Publié le par OLIVIER



Voici le cuiseur Mouchot GII ( de 2ème génération ) :


remarquez la petite taille du pot dans ce cuiseur ...


Il se distingue de son prédecesseur (http://cuisson-solaire.over-blog.fr/article-10409696.html) sur les points suivants :

- une surface de captation du rayonnement solaire largement augmentée ( plus de 2,35 m², au lieu de 1 m² ) ce qui permet l'utilisation de plat de 40 cm de diamètre,
- un renforcement de structure du panneau vertical pour empécher sa distention (le carton étant une matière sensible aux différences de degrés hygrométriques ),
- le rajout d'un panneau ( becquet avant ) orientable en fonction de l'heure d'exposition ( ce qui permet une amplification du rayonnement vers le plat à chauffer )
- un collage des tasseaux de soutainement résistant dans le temps .

Toutes ces améliorations qui semblent anodines sont en fait le fruit d'expériences passées; c'est dans cette optique qu'on ne peut que faire progresser la cuisson solaire . Qu'on ne s'y méprenne pas, mon objectif ( pour ce type de cuiseur ), n'est pas d'obtenir la température la plus élevée et fatalement de faire cuire trés vite, mais de faire cuire avec un rendement conséquent en fonction des conditions météorologiques. En effet, les cuiseurs ( et même les fours ) solaires sont trés dépendants d'une condition absolue et contraignante d'un ciel  bleu total, sans nuages . Cette configuration météo est de toute façon aléatoire, et surtout  imprévisible . Toutes mes recherches tendent à trouver un système moins dépendant de ce contexte météo.



Publié dans types de cuiseur

Commenter cet article

diedouchka 02/01/2009 03:40

imprévisible?????µ
je vis en belgique mon cher, c'est plus qu'imprévisible!!!!!!
bonne continuation quand même en cette année 2009 qui commence, que tous nos meilleurs voeux vous accompagnet

esther 13/10/2008 17:56

coucou toi, tiens depuis le temps; je n'ai toujours pas fabriqué mon cuisseur solaire, j'ai honte! faut absolumment que je m'y mets,a vec tous les info"s que tu donnes ici, ça ne devrait pas être trop difficile, non? Dis, est-ce que l'hiver, ou des jours nuagueux on peut cuisiner aussi ainsi?

cerise 12/10/2008 08:28

Olivier, ton blog est à chaque fois plus intéressant, bravo !! vraiment, si ça n'est pas encore en projet, il faudrait que tu envisages de faire des stages ou des ateliers. je fais partie d'une association toute récente dans ma région qui serait très intéressée et je ne doute pas que ça puisse en attirer d'autres. dans un 1er temps ça peut se faire dans un cadre sympa d'échanges de savoir, penses-y !
à bientôt
cerise