De l'impatience à la raison

Publié le par OLIVIER

Le moins qu'on puisse dire dans la cuisson solaire, c'est qu'il faut "prendre son temps" ; remarquable formule pour une civilisation ( de civilisés ) qui ne cherche(nt) qu'à "gagner du temps" et grapiller des secondes, minutes voire des heures pour arriver à quoi ?
On gagne du temps d'un coté, pour en perdre d'un autre dans une espèce d'oisiveté non controllée ; j'appellerai cet état de fait la "contraction temporelle non contrôlable" . Pour en revenir à la cuisson solaire que beaucoup dénigrent à cause de cet aspect lent du processus, ceux-çi même oublient ce coté "parallélisme" des tâches de préparation d'un repas en relation avec les activités de la vie quotidienne.
Tout est question d'organisation: il est parfaitement opportun de mettre un cuiseur  ( et son plat ) en place dés le matin et pouvoir se délecter du résultat culinaire le midi ( ou le soir ) . Le four micro-ondes mettrait pratiquement 50 fois moins de temps mais pour quels saveurs ? juste le goût du vite fait ...  




Publié dans à propos

Commenter cet article